vendredi 8 décembre 2017

227 - Gai rossignolet du bois

Le moins qu'on puisse dire de cette chanson c'est qu'elle est énigmatique. Ce n'est pas dans le sens d'énigme policière comme la complainte de la semaine dernière, encore qu'ici aussi il soit question de tuer. Mais, justement, cette façon de vouloir se débarrasser d'un rival amoureux nous paraît trop abrupte pour qu'on puisse l'interpréter au premier degré. Cette histoire a, sans doute, une autre origine difficile à déceler.
L'air que nous interprétons est lié à une variante de rond du pays paludier, dansée au Croisic. La chanson semble très connue dans la presqu'ile guérandaise où elle a été recueillie de plusieurs sources et à plusieurs époques. Une de ces sources figure dans notre Anthologie du patrimoine oral de Loire-Atlantique (1), publiée en 2012.
Pour écouter la chanson et lire la suite:

vendredi 1 décembre 2017

226 – Le crime du Pont du Cens

Attention ! Cœurs sensibles et oreilles délicates, éloignez vous. Nous renouons aujourd'hui avec une tradition sanguinolente et vindicative : la complainte criminelle. Nous avons déjà tout dit sur ces feuilles volantes qui diffusaient dans le bon peuple des résumés d'affaires sur le thème crime et châtiment. La radio puis la télévision on porté un coup définitif à ce média populaire.
L'affaire qui nous occupe aujourd'hui ne remonte qu'à 1929. Elle utilise un air connu, œuvre de M . Eugène Feautrier à qui Théodore Botrel doit une grande partie de son succès. Le timbre de la Paimpolaise a sans doute été le plus utilisé au 20è siècle, comme l'air de Fualdès le fut au 19è. Plus que sur la musique c'est sur certains détails troublants que nous allons nous attarder, avant de donner aux amateurs de ces complaintes une bonne adresse.
Pour écouter la chanson et lire la suite :