vendredi 23 juin 2017

206 – La brune de Saint-Nazaire

La ville de Saint-Nazaire fête en ce moment le centenaire de l'arrivée des troupes américaines en 1917. Mais contrairement à une chanson des semaines précédentes, la brune en question ne s'intéresse ni aux soldats ni aux capitaines. Elle est amoureuse d'un marin. Pourtant c'est encore une différence de classe qui rend cet amour impossible.
Cette chanson au thème peu courant est principalement connue dans l'ouest. Plusieurs versions ont été collectées en Loire-Atlantique et en Morbihan. Celle que nous vous proposons vient des collectes de Fernand Guériff. Sa mélodie est moins connue que celles déjà enregistrées sur disques (1).
pour lire la suite et écouter la chanson :

vendredi 16 juin 2017

205 - Sous le bois joli

Comme le disait un homme politique de la quatrième république (1), « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ». Ce qui vaut pour les promesses électorales est également vrai pour les déclarations d'avant mariage. C'est ce que nous rappelle implicitement cette chanson. Comme pour une élection, la jeune fille a fait un choix. Échappant au mariage avec un vieux, source de bien des ennuis comme nous l'avons déjà vu, elle croyait tenir le bon candidat. Hélas, il se révèle ivrogne et violent.
Cette chanson semble réservée aux marches de noces. Elle fait partie de ces conseils en forme d'avertissements qu'on se fait un malin plaisir de prodiguer aux jeunes époux le jour même de la cérémonie. Elle n'est pas la seule à attirer l'attention sur le changement de comportement des garçons après le mariage, avec cette fois un net penchant pour la boisson.
Pour écouter la chanson et lire la suite :

vendredi 9 juin 2017

204 - Dessus le sable de la mer

Dessus le sable de la mer n'a rien d'une chanson maritime. Malgré la saison estivale qui approche elle n'est pas non plus une incitation au farniente sur la plage. Nous sommes aujourd'hui dans une aventure aux accents moyenâgeux où une fille en fâcheuse posture se voit proposer un mariage arrangé avec un soldat. Loin de se laisser faire elle réclame un capitaine plus en accord avec son rang social supposé.
Notre chanson vient du pays de la Mée. Dans la forme où elle a été collectée elle est assez rare ; Peu courante dans nos archives ce qui ne veut pas dire qu'on ne la trouve pas ailleurs et, surtout, son thème a fait l'objet de nombreuses variations. Si la jeune fille suit parfois les soldats de son plein gré, il est question ici de l'enlèvement de Margot.
Pour écouter la chanson et lire la suite :

vendredi 2 juin 2017

203 - Les filles de Nozay

Nous avons déjà chanté les filles du Loroux, du Croisic ou de Saint-Etienne...voici celles de Nozay. Mais, si un texte a bien mérité le qualificatif de chanson-type c'est celui ci, adaptable sans trop de difficulté à tous les lieux-dits de une à trois syllabes. Il fait partie de ce que la tradition définit comme le blason populaire, c'est à dire des dictons ou des histoires facétieuses s'appliquant à la population d'une commune, d'un village, d'une paroisse ou d'un quartier.
Comme le précisait Mme Renaud, auprès de qui Pierre Guillard a récupéré cette chanson, on peut aussi bien la chanter avec les filles d'Abbaretz ou de Saffré. Nous voici donc avec une chanson au nom interchangeable. Faites attention avec qui et où vous la chanterez car vous risquez de vous y faire très rapidement des «ami(e)s».
pour écouter la chanson et lire la suite